LE BURNOUT

Le burn-out se confine à l’univers lié au travail. Cet épuisement professionnel est l’aboutissement d’un stress chronique.

 

Les médias en parlent de plus en plus, le burn-out est devenu un sujet de préoccupation majeur des hommes politiques, des salariés et des chefs d’entreprise. Une meilleure prise en compte et la reconnaissance du « syndrome d’épuisement professionnel » comme maladie professionnelle sont demandées par les députés et les instances paritaires.

 

L’appel des députés avance notamment que :

" L’entreprise qui aura su prendre la mesure du phénomène d’épuisement nerveux gagnera en efficacité."

 

Selon l’enquête menée par le cabinet Technologia, c’est 3,2 millions d’actifs en risque de burn-out en France. Les plus touchés sont les agriculteurs, les artisans, les chefs d’entreprise et les cadres.

 

Les obligations légales obligent les employeurs à prévenir la pénibilité au travail et les risques psychosociaux :

  • L’article L.4121-1 du Code du travail stipule : « l'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs »
  • Le décret d’application de la loi du 9/11/2010 sur la réforme des retraites prévoit « que les entreprises d’au moins 50 salariés, dont au moins 50 % des effectifs sont exposés à certains facteurs de risques, doivent être couvertes par un accord ou un plan d’action de prévention de la pénibilité ».

 

Le pacte européen pour la santé mentale et le bien-être, s’est fixé pour objectif de faire du bien-être au travail une réalité européenne. Les entreprises doivent s’inscrire dans ces démarches et développer une politique de prévention.

 

FLORISSANTE ® propose aux entreprises concernées par ce syndrome d’épuisement professionnel, un service de mesure du stress intérieur émotionnel.

PLUS ...

Stress

&

Burnout

explications

KHÉNATO

CONTACT

MENTIONS